Tournée des Émirats arabes unis : Adam Yates « ne se souvient pas d'avoir touché le sol » après un accident et une commotion cérébrale

Tournée des Émirats arabes unis : Adam Yates « ne se souvient pas d’avoir touché le sol » après un accident et une commotion cérébrale

Alors que les favoris de l’UAE Team Emirates franchissaient la ligne d’arrivée lors de la troisième étape de l’UAE Tour, la première chose qui préoccupait tout le monde était la santé de leur coéquipier et précédent vainqueur de la course, Adam Yates.

Le grimpeur britannique avait heurté le pont de manière violente à un peu moins de 50 km de l’arrivée, puis s’était retiré de la course sur les pentes inférieures de la montée de Jebel Jais. Visiblement désorienté, Yates a été consolé par le directeur des sports d’équipe Matxin Joxean Fernández et avait l’air désolé à la fin de sa course.

Ayant initialement semblé n’avoir subi aucun contrôle de commotion cérébrale avant de remonter sur son vélo après l’accident, il est devenu évident environ 37 km plus tard que la seule solution appropriée était que Yates se retire de la course.

« Il ne se souvient pas d’avoir touché le sol, donc nos pensées sont avec lui », a révélé le deuxième du jour et le nouveau leader du classement général de l’UAE Tour, Jay Vine après l’arrivée. « Ce n’est pas comme ça que vous voudriez voir un de vos coéquipiers quitter la course cycliste. »

« Je pense que c’était à cause de ces petits yeux de chat, je pense qu’un pilote n’a tout simplement pas fait attention et est tombé devant Adam », a déclaré Bjerg.

« Il a dit qu’il avait un petit mal de tête, alors Matxin a dit que c’était à lui de décider s’il voulait y aller doucement. Il est vraiment important qu’il s’écoute dans une situation comme celle-ci (et) fasse attention, vous savez, c’est seulement une course de vélo.

« Il a une commotion cérébrale parce que dans le premier instant, il a dit: ‘Je vais bien, je vais bien’, mais depuis la voiture, ils ont vu qu’il n’allait pas bien et ils lui ont demandé d’arrêter », a révélé Gianetti. « Au début, il voulait recommencer – ‘non, je me sens bien’ – mais le sentiment était qu’il avait eu un mauvais choc à la tête et pour une commotion cérébrale, nous avons dit que cela n’avait pas de sens de continuer. »

La gravité de l’accident de Yates n’a été constatée par le personnel de l’UAE Team Emirates que bien plus tard dans l’étape, mais alors que la montée de Jebel Jais commençait à s’intensifier, l’état du pilote de 31 ans est devenu évident.

Souffrant clairement des symptômes d’une commotion cérébrale, Yates a demandé à la radio ce qui s’était passé lors de l’accident, et à ce moment-là, les membres du personnel de l’équipe UAE Team Emirates – Joxean Fernández et DS Andrej Hauptman – savaient que l’affaire était grave. Le Britannique a alors été prié d’arrêter la course.

Quatre-vingt-dix minutes après que Ben O’Connor (Decathlon AG2R La Mondiale) ait franchi la ligne d’arrivée en tant que vainqueur du jour, l’UAE Team Emirates a publié un communiqué confirmant la nouvelle de la commotion cérébrale de Yates.

Avec Yates hors de la course, l’UAE Team Emirates a été contraint de modifier ses plans pour la finale et au milieu de ce changement, Vine a peut-être raté l’occasion de remporter la victoire d’étape pour lui-même.

Vine rate son moment alors que McNulty hésite

S’exprimant peu de temps après avoir effectué un virage gigantesque à l’avant du peloton pour défendre la tête de la course de son coéquipier Brandon McNulty, le Danois Bjerg a fait part de ses réflexions sur les dernières centaines de mètres, qui ont vu le maillot rouge largué et Vine pris au piège. la terre de l’homme.

« Vraiment pas de chance pour nous aujourd’hui, mais je pense que Jay et Brandon ont réussi à sauver un peu la situation.

« Quand Ben (O’Connor) est parti, il avait évidemment un coéquipier et j’ai dit : ‘Jay, tu dois y aller maintenant’, et en fait, je pensais qu’il allait faire sortir Brandon, mais je pense que quand Jay est parti… il a été patient. »

Souvent une vertu en cyclisme, la patience n’a pas très bien servi Vine dans les hauteurs du Jebel Jais. Jouant le rôle de bras droit de McNulty après la victoire de l’Américain dans l’étape 2, Vine a pris la décision coûteuse d’attendre son coéquipier alors que Valentin Paret-Peintre de Decathlon AG2R La Mondiale attaquait avec O’Connor dans son volant.

« Je suis allé devant et j’ai porté beaucoup de vitesse en dépassant les gars de Quick-Step, et j’ai simplement décidé de continuer parce que Brandon n’arrêtait pas de glisser vers l’arrière. Avec le recul, si j’avais suivi immédiatement… mais ma première réaction a été de me tourner vers le leader. »

Déçu d’avoir raté la victoire, Vine pourrait peut-être trouver du réconfort en prenant la tête de la course à la fin de l’étape 3. Admettant que l’arrivée au sommet de Jebel Hafeet dimanche lui conviendra bien mieux que la finale de mercredi, le L’Australien envisageait avec enthousiasme ce qui pourrait devenir une confrontation entre lui et O’Connor.

« Comme nous l’avons vu aujourd’hui, si vous avez les jambes, vous pouvez le faire fonctionner à 6% par vent contraire. Nous verrons ce qui se passe », a-t-il souri.

« Nous avons malheureusement perdu Adam, mais en fin de compte, tant qu’un coureur des Émirats arabes unis porte le maillot à la fin de la soirée de dimanche, c’est pour cela que nous sommes là. »

Pour toutes les informations importantes sur l’UAE Tour 2024, n’oubliez pas de consulter notre hub de course dédié pour notre aperçu complet, la liste de départ de la course et bien plus encore.

A lire également