Tadej Pogacar "a hâte" pour le contre-la-montre du Tour de France mardi

Tadej Pogacar « a hâte » pour le contre-la-montre du Tour de France mardi

Un autre jour, un autre match nul. Tout comme il l’a fait au Col de Joux Plane samedi, Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) a testé le leader du Tour de France Jonas Vingaard (Jumbo-Visma) du mieux qu’il a pu lors de l’arrivée au sommet de l’étape 15, mais après Vingaard est resté en contact tout au long de la montée, Pogačar se tourne maintenant vers le contre-la-montre en montée de mardi pour faire la différence.

Toujours deuxième au général et franchissant la ligne à la 16e place derrière le vainqueur de l’étape 15 Wout Poels (Bahrain Victorious), Pogačar compte désormais plus de cinq minutes d’avance sur Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers), troisième au classement général, qui a légèrement souffert dans la dernière partie de la grimper.

Mais alors que son coéquipier des Emirats Arabes Unis, Adam Yates, a pris la quatrième place du GC après avoir attaqué tardivement, l’objectif principal de Pogačar et de son équipe reste de déloger l’emprise étroite mais obstinée de Vingegaard sur le maillot jaune.

« Bien sûr, j’aimerais avoir un écart, mais dans ce genre de situation quand je suis face à un pilote aussi fort que Jonas, je suis content d’être à seulement 10 secondes », a déclaré Pogačar après l’étape.

«Nous avons essayé de rendre la montée finale difficile. Mais je sentais que Jonas était super bon et je savais que je ne pouvais pas vraiment le lâcher, la montée était trop facile.

Après que la course ait atteint un point où le groupe du maillot jaune ne se composait que d’Adam Yates, Pogačar et Vingaard, les Émirats arabes unis ont adopté une tactique inattendue consistant à mettre Yates à l’attaque. Pogačar a ensuite collé à la roue arrière de Vingaard, pour essayer de s’envoler dans le dernier kilomètre – sans succès.

« Nous avons essayé d’improviser à la fin, Adam a pris quelques secondes, donc il se rapproche du GC et près du podium, donc c’est aussi super sympa », a observé Pogačar.

« Je pense que nous pouvons nous sentir très confiants, nous avons de bonnes jambes, tout le monde s’est bien passé. C’était une bonne performance d’équipe aujourd’hui.

Le deuxième jour de repos du Tour précède le seul contre-la-montre de la course, un défi technique et vallonné de 22 kilomètres qui pourrait, enfin, mettre une certaine distance entre les deux grands favoris, ce que les six étapes montagneuses à ce jour ont remarquablement échoué à faire. faire.

« Je pense qu’il y aura des lacunes dans le contre-la-montre et aussi l’étape après le contre-la-montre [stage 17] a l’une des ascensions les plus difficiles du monde », a prédit Pogačar. « Je pense qu’ils seront décisifs.

« J’ai fait une reconnaissance du contre-la-montre, j’ai vraiment aimé le parcours, il me convient bien et j’imagine que nous y retournerons et le reverrons demain. Ce n’est pas loin.

« Demain [Monday] est un jour de repos, puis c’est plein gaz pour moi mardi dans le TT. Je le connais assez bien, j’espère qu’il me conviendra plutôt bien. J’ai hâte de commencer.

A lire également