Omloop Het Nieuwsblad : Marianne Vos remporte la victoire chez les femmes

Omloop Het Nieuwsblad : Marianne Vos remporte la victoire chez les femmes

Marianne Vos (Visma-Lease a Bike) a remporté l’Omloop Het Nieuwsblad pour la première fois samedi, devançant un groupe de quatre pour remporter la Classique d’ouverture lors de sa première participation.

La cavalière néerlandaise a battu Lotte Kopecky (SD Worx-Protime) et Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) sur la ligne alors qu’un groupe de quatre coureuses se dirigeait vers l’arrivée dans une finale passionnante.

Shirin van Anrooij (Lidl-Trek) a pris la quatrième place après avoir tenté à plusieurs reprises d’attaquer le groupe sur le chemin de l’arrivée.

A 34 km de l’arrivée, Elisa Longo Borghini s’est lancée dans une attaque sur les pavés qui a commencé à ouvrir la course, dépassant le reste de l’échappée et forçant un groupe d’élite à se lancer dans la course derrière.

Mais c’est sur le Muur van Geraardsbergen que la sélection a vraiment été faite, avec Kopecky, Vos et Kasia Niewiadoma (Canyon-SRAM) qui ont fait une petite sélection et ont pourchassé Longo Borghini, avec sa coéquipière de Lidl-Trek Shirin van Anrooij, alors que Niewiadoma s’éloignait.

Ces quatre coureuses ont tenté sans relâche de s’attaquer lors de la finale, mais personne n’a pu s’en sortir et cela s’est résumé à un sprint jusqu’à la ligne, Vos remportant sa première victoire de l’année après 12 mois difficiles.

« Gagner une course comme celle-ci, eh bien, c’était mes débuts ici au Nieuwsblad, mais bien sûr, il faut tout donner », a déclaré Vos à l’arrivée. « Je ne pouvais pas croire que ce serait suffisant pour gagner aujourd’hui, mais je suis vraiment très heureux. »

Pour un coureur qui a remporté 251 courses UCI, il y en a très peu que Vos n’a pas gagné – et encore moins n’a jamais pris le départ – mais la victoire de samedi marque une nouvelle victoire pour le pilote de 36 ans qui possède l’un des palmarès les plus complets. dans le sport.

Changement de scénario le week-end d’ouverture

La journée a commencé sous le ciel gris belge avec une échappée de trois personnes sur la route, dont Rotem Gafinovitz (Hess Cycling Team), Ana Vitória Magalhães (Bepink-Bongioanni) et Marieke de Groot (Proximus – Cyclis CT). Elles ont été rejointes plus tard par Marieke Meert (VolkerWessels) et Maaike Coljé (Arkéa-B&B) pour former la principale échappée de la journée alors que le peloton s’usait des montées et des virages incessants des Ardennes flamandes derrière.

La situation est restée ainsi pendant un certain temps, sans qu’aucune équipe ne veuille prendre les choses trop tôt et que les coureurs soient prêts à laisser le terrain faire le travail de réduction du peloton avant que l’action ne démarre vraiment.

La finale a véritablement commencé avec l’attaque à longue portée de Longo Borghini alors qu’il restait 35 km à parcourir pour lancer la finale avant les dernières montées de la course. Borghini a rapidement réussi à combler les échappées restantes avant de se lancer seule pour prendre l’avantage avant les deux dernières ascensions du Muur et du Bosberg.

Avec Borghini forçant le problème, SD Worx-Protime a dû jouer un rôle plus défensif qu’à l’habitude, avec Demi Vollering prenant des mesures majeures devant un peloton diminué avant le Muur van Geraardsbergen pour tenter de faire entrer Kopecky et Lorena Wiebes. distance de frappe d’un Longo Borghini volant.

L’anticipation de Lidl-Trek a été récompensée une fois que la course a franchi le Muur, alors que Kopecky et Vos ont déposé tout le monde sauf Shrin van Anrooij sur les pavés discordants jusqu’à la célèbre chapelle au sommet du Muur. Étant donné que Lidl-Trek comptait deux coureurs dans la sélection finale sur quatre qui ont franchi le Bosberg ensemble, l’avantage numérique a porté ses fruits puisque les deux hommes ont pu jouer le jeu offensif sur le plat jusqu’à la ligne d’arrivée à Ninove.

Pendant 10 km, Van Anrooij et Longo Borghini ont attaqué après attaque alors que les deux essayaient désespérément de fatiguer les deux finalistes rapides. Néanmoins, avec l’expérience et la puissance combinées de Vos et Kopecky, il était toujours probable que cela se règle au sprint puisque les deux marquaient à tour de rôle les coureurs du Lidl-Trek.

Au final, c’est Van Anrooij qui a ramené les leaders sous la bannière du dernier kilomètre avec les espoirs de l’équipe placés sur le sprint de Longo Borghini. Vos a réussi le saut à 200 mètres de l’arrivée, a pris la ligne la plus rapide le long des barrières et a résisté à Kopecky pour remporter sa première victoire de la saison et s’est annoncée comme une cavalière avec laquelle il faudra compter lors de cette saison des Classiques.

A lire également