Les espoirs inévitables de l'opposition au rouleau compresseur de Remco Evenepoel à Volta ao Algarve

Les espoirs inévitables de l’opposition au rouleau compresseur de Remco Evenepoel à Volta ao Algarve

Alors que Remco Evenepoel (Souda QuickStep) montait sur le podium pour remporter sa victoire d’étape et son maillot de leader à la Volta ao Algarve, un Magnus Sheffield (Ineos Grenadiers) presque découragé regardait tristement.

Le jeune Américain venait de réaliser le contre-la-montre de sa vie pour battre Stefan Küng, Filippo Ganna et Wout van Aert, et il s’est d’abord assis sur la sellette alors qu’Evenepoel se frayait un chemin à travers le parcours de 22 km. À chaque contrôle horaire, Evenepoel s’éloignait davantage et ce qui avait été un sourire optimiste sur le visage de Sheffield se transformait en un air de désolation.

La deuxième place a été un bon résultat – de classe mondiale en fait – mais il n’y a pas grand-chose qu’un pilote puisse faire quand Evenepoel est dans cette forme. Les deux hommes se sont serré la main dans la zone mixte et ont partagé quelques mots aimables, mais tout cela semblait plutôt inévitable pour ceux qui ont vu Evenepoel se démarquer sur la Volta ao Algarve à chacun de ses deux départs précédents.

Nous l’avons tous vu venir. Bienvenue au club, jeune Magnus.

« Il y avait beaucoup de gars forts sur la ligne de départ et il semble que j’avais les meilleures jambes de tout le monde. Je suis super fier de mon contre-la-montre aujourd’hui. »

Le Belge a tenu à remercier ses coéquipiers et a souligné le développement dont son équipe a fait preuve au cours des 18 derniers mois.

Il convient de préciser que la dernière fois qu’Evenepoel a participé à la course, en 2022, il était entouré de sprinteurs et de coureurs de Classiques, mais en 2024, l’équipe belge est un maillage de grimpeurs, et de plus expérimentés. Cette équipe Soudal Quick-Step pourrait être l’une des surprises de la saison en matière de succès en courses par étapes.

« J’étais déjà confiant, j’ai une équipe très forte autour de moi et avoir des coéquipiers solides me donne une motivation et une confiance supplémentaires. Le résultat d’aujourd’hui prouve encore plus que nous allons y aller demain sur une étape difficile », a déclaré Evenepoel.

Une étape à parcourir

La dernière étape de la Volta ao Algarve se termine au sommet habituel de l’Alto do Malhāo, où Evenepoel a remporté ses deux premiers titres en Algarve.

Seul Dani Martínez (Bora-Hansgrohe) est à moins d’une minute du GC, à 48 secondes d’Evenepoel, et le reste des prétendants au GC sont dispersés hors de la compétition. Même Martínez, à son meilleur niveau, aura du mal à reprendre plus d’une poignée de secondes à ce stade.

« Je ne connais pas mon avantage sur la deuxième place du classement général mais nous avons une équipe très forte et nous l’avons déjà montré lors de l’étape 2, nous sommes donc prêts à défendre demain. J’espère que nous pourrons à nouveau remporter une étape, et bien sûr le maillot jaune », a déclaré le leader de la course.

Une victoire au Portugal signifierait qu’Evenepoel deviendrait le premier et le seul pilote à remporter trois titres en Algarve.

« Je dois arriver à la ligne d’arrivée demain mais ce serait un moment très fier de ma vie et de ma carrière d’être le premier à la remporter trois fois. Ce serait aussi trois victoires sur trois participations, donc ce serait ce sera un très bon début pour ma saison 2024. Nous pouvons être satisfaits du travail que nous avons accompli cet hiver », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé de qui il se préoccupait encore en termes de classement général, Evenepoel a désigné les suspects habituels mais, sauf blessure ou maladie, la course est jouée.

« Tous les gars qui sont encore assez proches du maillot jaune sont assez dangereux. Daniel Martinez était vraiment fort jeudi. L’équipe Bora et l’équipe Jumbo auront de bons projets pour la course de demain mais nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et croire en nos propres forces, puis y aller.

Nous sommes en février, nous sommes déjà venus ici avec Evenepoel et sa forme en début de saison, mais il ne fait aucun doute qu’il y a un plus grand sentiment de maturité chez lui. Il a du succès depuis un an, il a donc dû grandir rapidement, mais le réconfort autour de lui et les améliorations au sein de son équipe sont remarquables.

Des tests plus sévères attendent, mais pour l’instant, l’inévitabilité d’Evenepoel continue.

A lire également