"Deux courses de plus dont je peux profiter sans stress" - Van Vleuten terminera sa carrière au Simac Tour

« Deux courses de plus dont je peux profiter sans stress » – Van Vleuten terminera sa carrière au Simac Tour

Le Tour de France Femmes était le dernier grand objectif d’Annemiek van Vleuten en tant que cycliste professionnelle, mais pas son dernier arc, la coureuse néerlandaise annonçant qu’après la course sur route des Championnats du monde dimanche, elle continuerait avec une série de critériums et deux étapes courses, le Tour de Scandinavie et le Simac Ladies Tour.

Van Vleuten a d’abord défendu son titre du Giro d’Italia Donne en juillet, puis la cavalière Movistar s’est concentrée sur la défense du jaune, et même si cela n’a pas fonctionné comme elle l’avait espéré, c’était peut-être le dépassement de cet objectif, plutôt que juste le résultat, qui l’a laissée s’éloigner du Tour français avec un flot d’émotion.

« J’ai réalisé que c’était le tout dernier objectif dans lequel je me suis complètement engagé et pour lequel j’ai travaillé », a déclaré Van Vleuten, qui s’est classée quatrième en France, dans un article sur son blog. « C’est quelque chose que j’ai toujours aimé faire. Faire un plan et essayer d’obtenir mon meilleur niveau possible. Je dois dire que pour le Tour, cela a fonctionné, sauf… les deux derniers jours. Les six premiers jours ont été formidables.

« Les larmes que j’ai montrées après le dernier contre-la-montre étaient aussi parce que j’ai réalisé avant le Tour que cette course était mon tout dernier objectif majeur, vers lequel j’ai travaillé. Je suis rentré à la maison avec ce mélange d’émotions. C’était assez difficile, parce que je suis rentré à la maison avec cette déception, mais aussi avec encore plus d’émotions autour de ça. Puis j’ai commencé à penser à ce qui allait arriver.

La femme de 40 ans n’était pas encore tout à fait prête à quitter sa carrière et remettra son maillot arc-en-ciel et participera à la course sur route des Championnats du monde dans un rôle de soutien dimanche avant de participer à trois critériums – le dernier critérium à Anvers. lundi, mardi le Valstar Wielerspektakel van Naaldwijk et dimanche le Profronde van Etten-Leur aux Pays-Bas.

« Malheureusement, aucune course de notre calendrier ne m’attire vraiment ou n’est faite pour moi », a déclaré Van Vleuten. « Mais s’arrêter après le Tour, je n’en avais pas envie non plus. Je veux encore courir. J’ai parlé à mon équipe, mon entraîneur et mon coach mental de ce que je piloterais lors des dernières courses. Nous avons alors décidé de faire le Tour de Scandinavie et de le boucler très symboliquement en interne, sur le Simac Ladies Tour, début septembre.

Le Simac Ladies Tour a l’avantage supplémentaire de se rattacher à son passé, alors qu’elle venait juste de commencer et qu’elle y conduisait pour courir en tant que cavalière invitée pour l’équipe Therme Skincare, même si cette fois, elle espère que la course se déroulera différemment et ne se termine pas après une journée à cause d’un crash.

Le Simac Ladies Tour de longue date est une course Women’s WorldTour qui se déroule du 5 au 10 septembre, avec un prologue à Ede, un contre-la-montre à Louvain et une dernière étape qui se termine à Arnhem.

« C’est à 25 kilomètres de chez moi, où vit mon petit ami et aussi près de l’Achterhoek, où j’ai grandi et où j’ai une base de fans », a déclaré Van Vleuten dans son article de blog. « Ce ne sont pas toutes des étapes où beaucoup de choses sont possibles pour moi, mais j’aime vraiment courir aux Pays-Bas et il y aura probablement des gens de ma région à surveiller. »

« Je pense que c’est une belle façon de dire au revoir, où je peux aussi en profiter. Dans le Tour de France, vous êtes tellement concentré parce que vous êtes concentré sur toutes sortes de choses. C’est pourquoi j’aime juste courir deux autres courses que je peux profiter sans stress. Mais d’abord, les championnats du monde. »

A lire également