Lafay : Ce serait un « rêve » de battre Pogacar et Evenepoel dans les Ardennes

Lafay : Ce serait un « rêve » de battre Pogacar et Evenepoel dans les Ardennes

Après avoir remporté la plus grande victoire de sa carrière avec une victoire d’étape en solitaire lors du Tour de France cet été, Victor Lafay vise à poursuivre sur cette lancée avec sa nouvelle équipe Decathlon AG2R La Mondiale en 2024.

Le puncheur français, qui comptait auparavant des étapes du Giro d’Italia et de l’Arctic Race of Norwegian parmi ses quatre victoires en carrière, a déclaré qu’il lorgnerait sur les résultats des Classiques ardennaises au printemps prochain alors qu’il se lance dans une nouvelle aventure après cinq années chez Cofidis.

Lafay, 27 ans, a terminé sixième à La Flèche Wallonne cette saison, son meilleur classement en carrière, revenant dans le groupe derrière le vainqueur Tadej Pogačar. Il a récemment déclaré au site néerlandais À De Leiderstrui que ce serait un « rêve » de marquer un gros résultat dans les Ardennes.

« J’espère que je pourrai continuer à progresser fortement, comme lors des saisons précédentes, car c’est une source de satisfaction importante », a déclaré Lafay.

« S’améliorer continuellement est un processus qui m’attire beaucoup. Avant tout, je veux faire mieux qu’en 2023. Donc, augmenter mon total de victoires est important en ce sens.

« Il y a aussi beaucoup de courses que j’aimerais gagner, qui en même temps correspondent vraiment à mes caractéristiques. Par exemple, je parle de La Flèche Wallonne ou de Liège-Bastogne-Liège. Ce sera difficile de battre des gars comme Tadej Pogačar et Remco Evenepoel là-bas, mais on peut toujours rêver. »

Lafay, devenu professionnel chez Cofidis en 2019, est au cœur d’une nouvelle équipe AG2R pour 2024, rejoignant la star du sprint Sam Bennett, le vainqueur de l’étape du Giro 2022 Dries De Bondt et Bruno Armirail parmi les principales recrues de l’équipe pour la nouvelle saison. .

Il aurait refusé un salaire de 1,5 million d’euros dans son ancienne équipe pour déménager, tandis que les rumeurs placent son nouveau salaire à environ 1 million d’euros. Lafay a déclaré qu’il était heureux de rester dans une « culture cycliste française » à l’avenir, après avoir reçu des offres de nombreuses équipes étrangères cette saison.

« J’ai consciemment choisi une équipe française », a-t-il déclaré.  » L’année dernière, j’ai parlé à plusieurs équipes de mon avenir, avant même le Tour de France. C’est vrai que j’ai eu du mal à faire un choix.

« Bien sûr, avoir le choix est une sorte de position de luxe. J’ai eu la chance de pouvoir faire mon propre choix concernant mon avenir. Il y avait plusieurs options à l’étranger pour moi, mais la culture cycliste française au sein de cette équipe était certainement mon préférence. C’était le meilleur choix que je pouvais faire.

Lafay a déclaré que sa nouvelle équipe – qui fait ses adieux à Greg Van Avermaet, qui prend sa retraite, mais conserve le joueur du GC Ben O’Connor et les stars des Classiques Oliver Naesen et Benoît Cosnefroy – « peut participer à n’importe quelle course pour un bon résultat ».

Quant à ses objectifs personnels, il a déclaré qu’un retour au Tour de France et davantage de victoires d’étapes figureraient en bonne place sur sa liste, aux côtés des Ardennes et d’une place aux Jeux Olympiques à domicile à Paris.

« Le Tour de France sera normalement à nouveau un objectif important pour moi », a-t-il déclaré. « Je pourrais choisir l’une ou l’autre solution, même si courir après les victoires d’étapes est le choix le plus évident.

« En tout cas, je veux vivre une bonne année dans tous les domaines, avec, je l’espère, quelques moments positifs. Les Jeux Olympiques sont bien sûr organisés en France. En tant que Français, je dois aussi faire de cette opportunité unique un objectif. »

A lire également