Kevin Geniets remporte le GP la Marseillaise après une bataille serrée avec Alex Baudin

Kevin Geniets remporte le GP la Marseillaise après une bataille serrée avec Alex Baudin

Après une belle journée de course en Australie pour la Groupama-FDJ, leur fortune s’est poursuivie en Europe puisque Kevin Geniets a devancé Alex Baudin (Decathlon AG2R La Mondiale Team) pour remporter le GP La Marseillaise et remporter sa première victoire professionnelle en dehors des championnats nationaux du Luxembourg.

Geniets est resté calme après que Baudin l’ait forcé à prendre la pole position pour le sprint en duo, le troisième Kévin Vaquelin (Arkéa – B&B Hotels) se rapprochant du duo, mais le coup de pied du plus grand homme était trop puissant et lui a permis d’en faire un. gagner d’une seule apparition en 2024.

Baudin a été le meilleur grimpeur du jour après avoir laissé tomber Geniets et son équipier Rémy Rochas sur la Route des Crêtes. (4,1 km à 7,6%), mais le Luxembourgeois est resté proche et a remonté avant la descente alors qu’il restait 28 km à parcourir.

Ils ont partagé le travail sur la descente panoramique vers la ville historique française jusqu’à leur dernier kilomètre en essayant de se déjouer, mais le travail a été fait avec Vaquelin, malgré sa force contre la montre, et les poursuivants restants incapables de combler le déficit.

La victoire de Geniets lors de la première course de la Coupe de France de cyclisme sur route de 2024 lui a donné la tête du classement général de la compétition remportée l’année dernière par son coéquipier Paul Penhoët.

Alors que le peloton quittait Marseille avec 167,5 km entre lui et l’arrivée, les attaques ont commencé à voler vers ceux qui cherchaient désespérément à entrer dans l’échappée. Un groupe de cinq coureurs allait tenir le coup après environ 30km de course, Hugo Toumire (Cofidis), Jelle Vermoote (Bingoal WB), Alex Colman (Team Flanders-Baloise), Théo Delacroix (St Michel-Mavic-Auber93) et Jean- Louis Le Ny (Nice Métropole Côte d’Azur) qui rejoint les quarts de finale.

Leur écart allait se creuser au-delà des trois minutes jusqu’à ce que la poursuite commence à s’intensifier dans les 100 derniers kilomètres, menée par les équipes françaises du WorldTour Arkéa-B&B Hotels et Decathlon AG2R La Mondiale Team.

Avec la Route des Crêtes. (4,1 km à 7,6%) approchant, la lutte pour la position a commencé dans la descente qui l’a précédé, et parmi le stress est venu une méchante chute impliquant Milan Menten (Lotto Dstny) et Stefano Oldani (Cofidis), mais heureusement ni l’un ni l’autre n’est allé par-dessus les balustrades, près de l’endroit où ils ont heurté le pont.

Les attaques ont débuté à 32 km de la ligne, les leaders s’essoufflant, et c’est Alex Baudin (Decathlon AG2R La Mondiale Team) qui a fait la différence aux côtés du duo Groupama-FDJ composé de Kevin Geniets et Rémy Rochas après que ce dernier ait illuminé la course. .

Baudin était le plus fort dans la montée, laissant derrière lui Rochas et apparemment Geniets, mais le Luxembourgeois avait de quoi rattraper son retard alors qu’ils entamaient la descente de la Route des Crêtes.

Derrière, le deuxième groupe en route a eu du mal à organiser une course-poursuite concertée pour ramener le duo de tête à 14 km de l’arrivée, ce qui a poussé Vaquelin à attaquer seul en quête d’une place sur le podium, ou mieux, de la victoire.

Le pilote Arkea a eu du mal à réduire l’avance du duo, désormais de 50 secondes, la ramenant à 22 secondes avec 3,5 km à parcourir, mais il aurait besoin qu’ils se regardent s’il voulait contester la victoire. à Marseille.

Baudin l’a parfaitement joué en tant que silhouette plus petite et sprinter probablement plus lent, s’assurant que Geniets menait le sprint à deux. Geniets cherchait son compagnon d’évasion pour tirer une dernière fois sur l’avant sans aucune réponse, mais il restait calme et lançait son sprint explosif au bon moment, Baudin ne parvenant pas à remonter sur sa roue dans la course vers la ligne.

L’homme de la Groupama-FDJ a franchi la ligne d’arrivée avec en main sa première victoire en 2024, venant s’ajouter au succès des Français lors de la Cadel Evans Great Ocean Road Race de Laurence Pithie à l’autre bout du monde.

Résultats

Résultats alimentés par PremierCyclisme

A lire également