"Je veux faire de mon mieux" - Kopecky testera ses jambes contre les meilleurs grimpeurs du Jebel Hafeet

« Je veux faire de mon mieux » – Kopecky testera ses jambes contre les meilleurs grimpeurs du Jebel Hafeet

Lotte Kopecky n’a pas participé à la course de quatre jours avec pour objectif déclaré de remporter le classement général du UAE Tour Women. Cependant, à la veille de l’avant-dernière et décisive étape 3 du classement général, la cavalière de SD Worx-Protime a revu ses ambitions et vise désormais à donner du fil à retordre aux meilleurs grimpeurs sur Jebel Hafeet.

« Je veux faire de mon mieux contre les grimpeurs », a déclaré Kopecky après la deuxième étape, remportée par sa coéquipière et leader du classement général Lorena Wiebes.

La championne du monde a d’abord estimé que la troisième étape pourrait être trop difficile et a prévenu qu’elle n’était pas dans la même forme que lors du Tour de France Femmes de l’année dernière.

En juillet dernier, elle a remporté l’étape d’ouverture du Tour, porté le maillot jaune pendant six jours, grimpé avec les meilleurs jusqu’au sommet du Col du Tourmalet, puis s’est hissée à la troisième place du contre-la-montre de Pau. Elle a clôturé la course de huit jours en remportant le maillot vert aux points et en prenant la deuxième place du classement général derrière sa coéquipière Demi Vollering.

« Je vais voir jusqu’où je peux aller », a-t-elle déclaré à propos de Jebel Hafeet, une ascension de 10 km avec une pente moyenne de 9 % et des sections aussi raides que 11 % sur le chemin de la ligne d’arrivée.

Kopecky occupe actuellement la quatrième place du classement général, 17 secondes derrière Wiebes, mais plus important encore, cinq secondes devant les favoris du classement général : la championne en titre Elisa Longo Borghini et sa coéquipière Gaia Realini (Lidl-Trek), Mavi García (Liv AlUla Jayco) et Silvia. Persico (UAE Team ADQ), pour n’en nommer que quelques-uns.

L’année dernière, l’ascension a décidé du vainqueur lorsque Longo Borghini a remporté l’étape aux côtés de son coéquipier Gaia Realini, mais beaucoup pensaient que ce dernier était le grimpeur le plus fort des deux ce jour-là. Il sera intéressant de voir comment ils utilisent leur tactique cette fois-ci.

« Nous sommes prêts à jouer nos cartes du mieux que nous pouvons », a déclaré Realini après l’étape 2. « Reproduire le scénario de l’année dernière serait fantastique, mais chaque année est différente. Nous verrons comment vont les autres filles et je ferai de mon mieux.

Longo Borghini a déclaré que les décisions tactiques se joueraient probablement sur les routes menant à Jebel Hafeet. « Je suis toujours heureux de laisser Gaia partir si elle laisse tomber tout le monde. Mais c’est une décision que prend le chef d’équipe, et ce n’est pas à moi de décider. »

A lire également