Vingaard: Jumbo-Visma "a fait un plan" pour briser Pogacar au Tour de France

Vingaard: Jumbo-Visma « a fait un plan » pour briser Pogacar au Tour de France

La tradition veut que le maillot jaune du Tour de France tienne une conférence de presse le jour de repos, mais la réinvention de la roue par Jumbo-Visma ces dernières années s’est étendue à la suppression même de cette courtoisie.

Jonas Vingaard n’était pas disponible pour parler à la presse écrite à Clermont-Ferrand lundi, son équipe limitant plutôt ses engagements à une interview préenregistrée prête à l’emploi, qui a ensuite été diffusée via la chaîne Telegram de l’équipe en début de soirée. être réchauffé par les médias du monde entier.

« L’interview est réalisée par la télévision danoise TV2 », lit-on dans la dépêche de Jumbo-Visma. « Une mention est appréciée. » Considérez que c’est fait.

Comme prévu, ce Tour s’est rapidement résumé à un duel direct entre le champion en titre Vingaard et le double vainqueur Tadej Pogačar (UAE Team Emirates), qui ont été dans une classe à part entière à chaque fois que la route s’est élevée sur cette course. à ce jour.

« On pourrait dire que la troisième place est maintenant à 2:40 secondes, donc il y a déjà d’énormes écarts dans le classement », a déclaré Vingaard à propos de son duel avec Pogačar. « Donc je pense que si l’un de nous n’avait pas été là, ça n’aurait peut-être pas été le Tour de France le plus drôle à regarder. »

Lorsque Vingegaard a mis plus d’une minute à Pogačar sur la route de Laruns lors de l’étape 5, attention, il a brièvement semblé que le Danois était sur le point de porter un coup de grâce précoce. Pogačar, cependant, a remporté les deux manches suivantes, abandonnant Vingaard pour gagner à Cauterets le lendemain, puis reprenant encore huit secondes au Puy de Dôme dimanche.

Au classement général, Pogačar n’est plus qu’à 17 secondes de l’avance de Vingaard et semble prendre de l’élan alors que la course approche de la deuxième semaine. Dans la transcription de l’interview publiée lundi soir, cependant, Vingaard a suggéré que le terrain à venir – notamment dans les Alpes le week-end – est mieux adapté à ses qualités.

«Oui, je le pense vraiment. Ou alors il a été généralement au moins. Et c’est ce que nous croyons que je peux faire la différence lors des journées plus longues et plus difficiles. Et plus nous avançons dans le Tour et plus tout le monde est fatigué, mieux nous pensons que ce sera pour moi », a déclaré Vingaard.

« Certaines des étapes à venir comprendront plus d’une montagne et toute la journée sera de haut en bas et pas seulement une arrivée au sommet d’une montagne. Jusqu’à présent, les seuls jours où la fatigue s’est accumulée ont été l’étape 5 sur la Marie Blanque. Ce sont les jours qui me conviennent le mieux et dans les deux prochaines semaines, il y a des jours qui me conviennent encore mieux.

Après que Vingegaard ait distancé Pogačar sur le Col de Marie Blanque mercredi, Jumbo-Visma a semblé viser la jugulaire l’après-midi suivant avec une grande offensive sur le Col du Tourmalet. La journée se terminerait cependant par une démonstration de force de Pogačar, qui a répété la dose sur le Puy de Dôme.

« Nous sommes en fait assez heureux de la façon dont les choses se sont déroulées jusqu’ici », a déclaré Vingaard. « Nous nous attendions en quelque sorte à être en retard pour le moment et à gagner du temps à partir de maintenant. Mais ce n’est pas le scénario pour le moment. Nous sommes très heureux d’être devant. Et oui, j’ai perdu huit secondes hier, mais je ne pense pas que huit secondes feront la différence.

Le Tour reprend mardi avec le premier des trois jours glissants qui se prêteraient normalement à une échappée, même si l’étape « de transition » semble aller dans le sens de la conférence de presse. Chaque jour, après tout, peut être une journée GC sur le Tour moderne.

Cela dit, l’arrivée au sommet de vendredi sur le Grand Colombier s’annonce comme le prochain grand rendez-vous avant les journées montagneuses à Morzine et Saint Gervais-Mont Blanc. « Nous croyons beaucoup en ce que nous pouvons faire là-bas », a déclaré Vingaard. « Nous pensons que nous pouvons encore gagner le Tour cette année. Et nous ferons absolument de notre mieux pour tenter de le faire.

Il y a un an, Jumbo-Visma a privé Pogačar de jaune lors de l’étape 11 en faisant attaquer Vinegaard et Primož Roglič (absent cette année après avoir remporté le Giro d’Italia) à plusieurs reprises sur le Col du Galibier avant que le Danois ne remporte la victoire au sommet du Col du Granon.

Lorsqu’on lui a demandé si Jumbo-Visma avait une stratégie similaire pour « casser » Pogačar à nouveau en 2023, Vingaard a répondu: « Oui, nous avons fait un plan pour cela », bien qu’il ait hésité à en partager davantage avec même son intervieweur TV2. « Nous n’allons pas vous le dire. Vous devez voir ça.

A lire également