Tous les chemins mènent à Willunga Hill – Aperçu du Women's Tour Down Under

Tous les chemins mènent à Willunga Hill – Aperçu du Women’s Tour Down Under

C’est la deuxième édition du Women’s Tour Down au niveau WorldTour, mais d’une manière ou d’une autre, on a l’impression que la course entre à nouveau dans un nouveau royaume. Même si la course ne compte encore que trois étapes, elle ouvre toujours l’année des courses internationales de haut niveau – comme avant – mais avec plus d’équipes Women’s WorldTour sur la liste de départ, un espace à part entière sur le calendrier avec une finale le week-end et une arrivée au sommet emblématique qui ravira à la fois les coureurs amateurs de grimpe et les fans.

En 2023, Grace Brown (FDJ-Suez) a remporté l’épreuve après une bataille serrée avec la triple vainqueur Amanda Spratt (Lidl-Trek), mais il y a certainement une tournure différente dans la rivalité amicale entre ses anciennes coéquipières avant l’événement de cette année à partir du vendredi 12 janvier. au dimanche 14 janvier.

Lorsqu’on a demandé à Spratt lors de la conférence de presse de la course si l’arrivée au sommet de la dernière étape sur Willunga Hill était le point où elle reviendrait sur Brown, elle n’a pas hésité à répondre avec un petit rire « absolument ».

C’était une annonce de parcours qui a définitivement donné un élan à Spratt alors qu’elle vise un quatrième titre, mais Brown – qui a fauché Spratt lors de la descente du Corkscrew pour remporter la victoire en 2023 – espérait peut-être que la ligne d’arrivée de la dernière étape serait placée. un peu différemment.

« Je cherchais à voir si la descente avait été coupée du profil, mais il s’avère que nous terminons au sommet de Willunga », a déclaré un Brown jovial lors de la conférence de presse d’avant-course. « Mais je pense que c’est vraiment cool que nous puissions gravir une ascension si emblématique de la course masculine et j’aime les défis, donc nous verrons comment je m’y prends. »

Spratt et Brown sont peut-être deux des pilotes clés à surveiller, mais la course contient bien sûr une liste beaucoup plus large de prétendants, avec une course sur route dynamique aux Championnats d’Australie fournissant une démonstration claire de la force des coureurs locaux sur le terrain. . De plus, la liste de départ comprend également un nombre croissant de challengers internationaux.

Une reine de Willunga

L’accent a longtemps été mis sur l’ascension de Willunga dans le Tour Down Under masculin, Richie Porte ayant revendiqué le titre de roi de la montagne. Cependant, cette ascension n’avait jamais eu lieu dans la course internationale féminine. Un membre du peloton du WorldTour a néanmoins réussi à inscrire son nom sur le panneau aux côtés de Porte qui indique les temps les plus rapides : il s’agit de Sarah Gigante.

Elle a remporté le titre de Reine de la montagne à Willunga en 2021, lorsque l’ascension a été incluse dans le Festival du cyclisme de Santos – la course nationale de remplacement de l’événement international annulé par le COVID-19.

D’après sa performance aux Championnats nationaux où elle a donné le ton dans les ascensions et remporté le maillot de Reine de la montagne, elle sera à nouveau une compétitrice acharnée dans l’ascension en 2024. Mais au cas où il y aurait un nouveau meilleur temps dimanche et ce n’est pas elle, elle a fait un arrêt sur le chemin de la course pour s’assurer d’avoir un moment.

Il existe également une série d’autres prospects puissants, de Cecilie Uttrup Ludwig de FDJ-Suez à la gagnante de retour de 2020 Ruth Edwards (Human Powered Health), la nouvelle recrue de Liv-AlUla-Jayco de Nouvelle-Zélande d’Ella Wyllie et Neve Bradbury (Canyon- SRAM).

Bien que Willunga soit un ajout passionnant à la course, sa construction sera tout aussi cruciale.

L’étape 1 n’est certainement pas plate puisqu’elle se déroule de Hahndorf à Campbelltown, car la journée de course de 93,9 km contient 1 483 m de dénivelé positif, mais il s’agit d’une descente jusqu’aux étapes finales. Ensuite, c’est une étape 2 bosselée, avec 2079 m de dénivelé positif de Glenelg à Stirling, avec un coup de pied vers le haut avant la fin de l’étape de 104,2 km. Ces deux journées devraient préparer le terrain pour une confrontation finale sur l’étape de 93,4 km du centre d’Adélaïde jusqu’au sommet de Willunga Hill et ses 3 km de montée avec une pente moyenne de 7,4% et un maximum de 15,6%.

« Je pense qu’ils ont fait un très bon travail avec le parcours cette année », a déclaré Spratt. « Je pense qu’il y a probablement un sprint massif dans la première étape et ensuite Stirling est un peu imprévisible, cela pourrait probablement aller dans un sens ou dans l’autre et puis évidemment nous avons Willunga. »

« Les bonus de temps vont aussi être vraiment cruciaux, donc je pense que nous ne saurons vraiment pas qui va gagner avant d’avoir franchi la ligne d’arrivée à Willunga. Je pense qu’il va y avoir beaucoup de rebondissements dans l’intrigue, les choses sont ça va changer donc je pense que ça va être une course vraiment excitante. »

Obtenez un accès illimité à toute notre couverture du Tour Down Under et du Women’s Tour Down Under, y compris les reportages sur l’Australie, les dernières nouvelles et les analyses. En savoir plus.

A lire également