Robert Stannard suspendu pour dopage provisoire pour un cas présumé de 2018

Robert Stannard suspendu pour dopage provisoire pour un cas présumé de 2018

Robert Stannard a été provisoirement suspendu pour « utilisation de méthodes interdites et/ou de substances interdites » et retiré de l’équipe d’Australie pour la course sur route des Championnats du monde à Glasgow dimanche.

Le coureur d’Alpecin-Deceuninck a révélé mercredi sa suspension dans un communiqué dans lequel il a déclaré que la violation avait eu lieu il y a plus de quatre ans, alors qu’il aurait concouru pour Mitchelton-Scott.

L’UCI n’a pas publié de déclaration sur le cas de Stannard, mais son nom a été ajouté à la liste des coureurs provisoirement suspendus sur le site Web de l’instance dirigeante.

« J’ai été informé par l’Union Cycliste Internationale (UCI) qu’elle considère que j’ai commis une violation des règles antidopage il y a plus de quatre ans », a déclaré Stannard dans un communiqué publié par son agent Signature Sport.

« Je n’ai jamais intentionnellement ou sciemment fait usage d’une substance interdite et je demanderai donc que mon cas soit soumis au Tribunal Antidopage de l’UCI.

« J’ai hâte de déposer ma défense et je suis convaincu d’être exonéré et de poursuivre ma carrière.

« Je respecterai la confidentialité de la procédure et ne commenterai donc pas davantage. »

AusCycling a également publié une déclaration mercredi, reconnaissant la suspension provisoire de Stannard et confirmant qu’il ne participerait pas à la course sur route des Mondiaux de dimanche.

« AusCycling a été informé de la suspension provisoire par l’UCI du cycliste Rob Stannard plus tôt dans la journée », lit-on dans le communiqué.

« Malheureusement, la suspension provisoire pour violation des règles antidopage signifie que M. Stannard ne pourra pas participer aux Championnats du monde à Glasgow.

« Nous notons que M. Stannard rejette rigoureusement les motifs invoqués pour la suspension provisoire et a signalé son intention de faire appel. AusCycling continuera à soutenir M. Stannard et fournira à l’UCI toute l’assistance dont elle a besoin pour résoudre rapidement le problème.

Dans une déclaration à Actualité du cyclismeun porte-parole d’Alpecin-Deceuninck a déclaré que l’équipe avait été informée de la suspension provisoire de Stannard mercredi.

« Alpecin-Deceuninck vient de prendre note du fait que l’Union Cycliste Internationale (UCI) considère que Robert Stannard a commis une violation des règles antidopage, en 2018 et 2019. Stannard a rejoint l’équipe le 1er janvier 2022 pour une durée de deux ans. accord qui expire à la fin de cette année », a déclaré l’équipe.

« Ce cas précis remonte à 2018 et 2019, il y a plus de quatre ans et plus de trois ans avant le transfert de Stannard dans notre équipe. Nous respectons la décision de l’UCI et nous nous y conformerons.

« En attendant, nous nous informerons davantage auprès du coureur, de sa direction et de l’UCI. Alpecin-Deceuninck ne commentera pas davantage jusqu’à ce que nous ayons des éclaircissements complets des trois parties mentionnées ci-dessus.

Stannard est devenu professionnel avec Mitchelton-Scott fin 2018 et il a passé trois saisons complètes avec l’équipe avant de rejoindre Alpecin-Deceuninck début 2021.

Il a remporté sa première victoire professionnelle au Tour de Wallonie 2022, et sa dernière sortie en compétition a eu lieu le mois dernier lors de la dernière édition de cette course, lorsqu’il s’est classé 19e au général.

A lire également