Niewiadoma affronte le contre-la-montre du Tour de France avec de «bonnes jambes» et des bases posées

Niewiadoma affronte le contre-la-montre du Tour de France avec de «bonnes jambes» et des bases posées

Tout le monde s’attendait à ce qu’Annemiek van Vleuten (Movistar) et Demi Vollering (SD Worx) s’affrontent en tête du peloton sur le Col d’Aspin et le Col du Tourmalet, mais Kasia Niewiadoma s’est insérée au milieu de l’étape 7 Tour de France Femmes se battent et profitent pleinement de l’intense rivalité du duo. Le résultat final est que le pilote Canyon-SRAM se dirige vers la deuxième étape finale au classement général.

Niewiadoma est entrée dans l’étape reine à la cinquième place dans la bataille pour le jaune et alors que le départ de la cavalière suivante sur la liste des résultats, Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek), l’a laissée remonter au classement à la quatrième place avant qu’un coup de pédale ne soit tourné, une fois que la course a atteint les ascensions, Niewiadoma a immédiatement indiqué clairement que ses objectifs étaient fixés plus haut. Elle avait l’intention de gagner une place sur le podium pour une deuxième année consécutive.

« Je suis super fier, super content. C’était un effort immense et pas seulement pour moi mais de toute l’équipe », a déclaré Niewiadoma qui s’est d’abord lancé dans l’ascension du Col d’Aspin avec Van Vleuten et Vollering mais les a ensuite distancés dans la descente. que les jeux entre la paire ont commencé.

« Une fois, j’ai jeté un rapide coup d’œil derrière moi et j’ai vu qu’ils se regardaient, et aussi dans la montée du Col d’Aspin Demi ne voulait pas travailler avec nous, donc je savais qu’elle ne travaillerait pas avec Annemiek », a déclaré Niewiadoma.

En conséquence, les deux favoris absolus pour le jaune ont été réintégrés dans un petit groupe et tandis que Marlen Reusser (SD Worx) a retiré une partie du tampon de Niewiadoma pour son coéquipier, la cavalière a quand même commencé le Cold du Tourmalet devant. Elle a tenu devant le peloton jusqu’à ce que Vollering passe devant dans les cinq derniers kilomètres. Niewiadoma a ensuite pris la deuxième place sur la ligne et au classement général, terminant 36 secondes devant Van Vleuten et ajoutant encore deux secondes à son avantage global sur le pilote Movistar en raison des bonus de temps.

Niewiadoma est peut-être sur la bonne voie pour remonter sur les dernières marches du podium, mais elle doit d’abord passer le dernier contre-la-montre. C’est une discipline sur laquelle elle a travaillé à l’entraînement après qu’il soit devenu clair pour la jeune femme de 28 ans qu’elle n’était pas là où elle avait espéré être. Elle est arrivée dixième, à plus de deux minutes du vainqueur de l’étape, lors du contre-la-montre individuel de l’étape 2 de juin au Tour de Suisse.

« Cette course m’a certainement fait réaliser que j’avais des devoirs à faire », a déclaré Niewiadoma. « Donc, avec mon entraîneur, nous avons passé pas mal de jours en fait sur un vélo TT dans la mesure où je me sens à l’aise dessus. »

La cavalière polonaise a Van Vleuten, double championne du monde de la course contre la montre, à seulement 36 secondes d’elle au classement général avant l’étape finale mais Ashleigh Moolman-Pasio (AG Insurance-Soudal QuickStep) et un déterminé Juliette Labous (dsm-firmenich) sont également à moins d’une minute.

Au Tour de Suisse, lorsque Niewiadoma s’est aligné pour la dernière fois contre le coureur français dsm-firmenich, Labous a terminé à quelques places et quatre secondes devant le coureur polonais. Moolman-Pasio n’a pas de résultats de contre-la-montre individuels comme base de comparaison cette saison, mais la dernière fois que le coureur d’AG Insurance s’est aligné contre Niewiadoma en 2021 au Ceratizit Challenge de La Vuelta, ils étaient assez proches dans le contre-la-montre court. , avec le pilote Canyon-SRAM à peine six secondes plus rapide sur la distance de 7,3 km.

Les écarts, cependant, deviennent beaucoup plus larges lorsque l’on regarde le rival le plus proche, Van Vleuten. Les deux ne se sont pas affrontés récemment dans un contre-la-montre, mais en 2021 à La Vuelta Van Vleuten, ils se sont taillé un avantage intimidant de 1:20 en un peu plus de sept kilomètres.

Néanmoins, lors de la finale finale du contre-la-montre de 22,6 km à Pau, il y a beaucoup d’enjeux pour conduire Niewiadoma et elle n’est pas prête à abandonner des places sans se battre.

« Nous verrons demain. Je veux dire, j’ai de bonnes jambes. J’espère que je ne vais pas les perdre du jour au lendemain », a déclaré Niewiadoma après l’étape 7. « Je suis venu ici pour me battre pour un podium, donc je ne lâcherai pas de ça. »

A lire également