Le coureur espagnol de Cofidis, Ion Izaguirre Insausti, pédale jusqu'à la ligne d'arrivée pour remporter la 12e étape de la 110e édition du Tour de France cycliste, 169 km entre Roanne et Belleville-en-Beaujolais, dans le centre-est de la France, le 13 juillet. 2023. (Photo de Marco BERTORELLO / AFP)

Mathieu van der Poel remporte sa septième victoire en carrière au Superprestige Diegem

Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) a remporté son septième titre en carrière au Superprestige Diegem, en parcourant près de la moitié de la course en solo et en s’imposant avec 49 secondes d’avance sur le deuxième Tom Pidcock (Ineos Grenadiers) et le troisième Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen). -Bingoal).

« C’était une course super sympa. C’était une bonne soirée », a déclaré Van der Poel, qui a souligné qu’il ne pensait pas trop aux victoires record à Diegem. « J’ai juste essayé de gagner le plus possible quand je commence [a race]. C’est sûr que j’ai un bon palmarès ici à Diegem. Je me sentais bien aujourd’hui, donc je suis content du résultat. »

Van der Poel, vainqueur des éditions 2014-2019, a lancé son attaque gagnante dans le bac à sable au cinquième tour, et personne n’a pu suivre le champion du monde alors qu’il parcourait avec aisance le circuit rapide et technique.

Iserbyt, qui a remporté les trois premières manches, a pratiquement assuré la victoire au classement général de la série avant la dernière manche du Noordzeecross.

Comment ça s’est déroulé

L’avant-dernière manche de la série Superprestige à Diegem s’est déroulée sous les projecteurs du soir devant une foule massive venue assister à la course nocturne.

Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) a pris un bon départ, mais c’est Kevin Kuhn (Circus-Reuz-Technord) qui a pris le départ sur l’herbe et a mené un groupe d’une douzaine de coureurs. Tom Pidcock (Ineos Grenadiers) s’est rapidement connecté à l’arrière de ce groupe avant la montée du circuit.

Le leader de la série Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen-Bingoal) s’est positionné en tête au début du deuxième tour avec son coéquipier Michael Vanthourenhout dans sa roue suivi de Thibau Nys (Baloise Trek Lions), Van der Poel, Joris Nieuwenhuis (Baloise Trek Lions), Emiel Verstrynge (Crelan-Corendon) et Pidcock.

Les rafales de vent et le circuit étroit et sinueux ont rendu encore plus difficile pour les coureurs de se séparer du grand groupe.

Van der Poel et Pidcock ont ​​pris la tête, sortant du bac à sable au troisième tour. Le coureur Ineos Grenadiers a mis la pression pour tenter de réduire le groupe à seulement cinq coureurs dont Van der Poel, Iserbyt, Vanthourenout et Nys.

Van der Poel a lancé une attaque fulgurante à travers le bac à sable et en a sorti tellement de vitesse qu’il avait déjà ouvert un petit écart.

Vanthourenout a tenté de se lancer dans cette démarche, mais le champion du monde était déjà parti. Iserbyt et Pidcock se sont désespérément poursuivis, mais les deux hommes étaient hors de portée de huit secondes alors qu’ils couraient au début du cinquième tour (sur huit).

Van der Poel a touché le bac à sable avec 10 secondes d’avance sur Iserbyt et Pidcock et a gagné trois secondes supplémentaires en sortant du stand.

Il est descendu de cheval, a monté les escaliers raides puis a franchi la ligne d’arrivée avec un écart de 16 secondes au début du sixième tour, 38 secondes au début de l’avant-dernier tour sept et 54 secondes au début du dernier tour.

Un malheureux glissement sur la section hors cambrure a vu Nys s’écraser et il semble s’être blessé au genou. Il a été contraint d’abandonner la course.

Van der Poel a remporté sa septième victoire en carrière à Diegem alors que Pidcock et Iserbyt se sont affrontés pour les deuxième et troisième places.

Résultats

Résultats alimentés par PremierCyclisme

A lire également