Mathieu van der Poel condamné à une amende pour avoir craché sur des spectateurs hués lors de la Coupe du monde de Hulst

Mathieu van der Poel condamné à une amende pour avoir craché sur des spectateurs hués lors de la Coupe du monde de Hulst

Les commissaires de l’UCI ont infligé une amende de 250 francs suisses à Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) après avoir craché sur un groupe de spectateurs hués lors de la Coupe du Monde Cyclocross UCI à Hulst samedi.

Le champion du monde a déclaré après la course que ses actions étaient une réponse au comportement d’un groupe de spectateurs à son égard pendant la course : « Même pendant l’échauffement. J’en ai assez de ces huées », a-t-il déclaré.

On a demandé au Néerlandais s’il regretterait plus tard son acte, et il a répondu : « Au bout d’un moment, cela suffit, même pour moi. »

Van der Poel a attaqué dès le troisième tour et a pris une marge gagnante avant de se détendre dans le dernier tour de la Coupe du Monde à Hulst. Cependant, alors qu’il recevait ses applaudissements du dernier tour, le pilote Alpecin-Deceuninck a été photographié en train de cracher sur un groupe de spectateurs qui, selon lui, l’avaient hué tout l’après-midi.

Les organisateurs de la course ont exprimé leur déception face au mauvais comportement des spectateurs, déclarant : « Ce type de spectateurs n’a pas sa place sur notre cross. [race] » Ils ont également confirmé que ces mêmes spectateurs avaient également bousculé deux photographes de presse de l’événement.

« Plus de 22 000 spectateurs ont vu comment les Pays-Bas ont ajouté de la couleur aux deux scènes d’élite, avec les vainqueurs Puck Pieterse et Mathieu van der Poel au centre de la scène. Malheureusement, il y avait aussi un côté sombre à cette belle journée. Cela tempère certainement le sentiment d’euphorie », ont écrit les organisateurs dans un message sur Facebook.

« Parmi ces milliers d’autres supporters – exemplaires –, quelques-uns ont jugé nécessaire de ne pas se contenter de narguer et de jeter de la bière sur Mathieu van der Poel. Deux photographes de presse ont également été jetés négligemment à l’eau par une bande de malfaiteurs. En tant qu’organisation, nous sommes très clairs à ce sujet : ces types de personnes n’ont pas leur place dans notre groupe. [event] ou sur tout autre parcours de cyclo-cross ou compétition sportive.

Les organisateurs ont déclaré qu’ils prendraient des mesures pour empêcher les comportements inappropriés des spectateurs lors de leurs futurs événements.

« Après tout, nous ne pouvons pas permettre que la réputation de nos concurrents soit détruite par ces individus. Passez une très bonne année et nous serions ravis de vous revoir tous, à ces exceptions près, de retour l’année prochaine.

A lire également