Critérium du Dauphiné étape 8 en direct - Étape de montagne punchy pour terminer la course

Critérium du Dauphiné étape 8 en direct – Étape de montagne punchy pour terminer la course

Rafraîchir

Le peloton est à portée de main et ces compteurs sont fermés.

Ce dernier mouvement à quatre, ainsi que le mouvement Wright-Craddock-Grossschartner, sont réabsorbés dans le peloton, laissant les six hommes sortir devant.

Une autre contre-attaque se déclenche maintenant – Esteban Chaves (EF Education-EasyPost), Antonio Pedrero (Movistar), Mathieu Burgaudeau (Total Energies), Simon Guglielmi (Arkéa Samsic).

Trois autres attaquants cherchent à faire le pont vers l’échappée

Fred Wright (Bahrain Victorious), Felix Grossschartner (UAE Team Emirates) et Lawson Craddock (Jayco-AlUla)

Le peloton suit à 30 secondes.

Voici l’ordre, et les points KOM, au sommet du Col de Pinet

1. Victor Campenaerts (Lotto Dstny), 5 pts
2. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), 3 points
3. Julian Alaphilippe (Soudal Quick-Ste), 2 pts
4. Clément Champoussin (Arkéa Samsic), 1 pt
5. David De la Cruz (Astana Qazaqstan)
6. Franck Bonnamour (AG2R Citroën)

Nous avons donc six coureurs avec une très petite marge à l’approche du sommet de la première côte après 15 km de course.

Le Français est bien adapté aux dénivelés à deux chiffres de la montée finale et il tente de tirer vers l’échappée avec David De la Cruz (Astana Qazaqstan). Ils le font.

Julian Alaphilippe attaque !

Clément Champoussin (Arkea-Samsic) et désormais Franck Bonnamour (AG2R) attaquent et font le pont vers Ciccone et Campenaerts.

Ciccone et Campenaerts se dégagent alors que le reste de la pause est englouti.

Un départ chaotique ici et le peloton est à moins de 10 secondes de cette dangereuse tentative d’échappée.

Vercher et Van den Bossche sont sortis de la pause maintenant.

De gros cavaliers sautant le petit écart jusqu’à l’échappée !

Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), Richard Carapaz (EF Education-EasyPost) et Attila Valter (Jumbo-Visma) s’infiltrent dans l’échappée.

Urianstad et Garofoli sont déjà écartés de l’échappée.

Après 2km sur le plat, la route est montée ici et elle monte correctement maintenant pour la première des ascensions catégorisées de la journée, la Côte de Pinet (6,3km à 6,1%).

Gaudu rejoint le trio de tête, aux côtés d’Andrea Piccolo (EF Education-EasyPost), Brent Van Moer (Lotto-Dstny), Matteo Vercher (TotalEnergies), Marco Brenner (Team DSM), Fabio Van den Bossche (Alpecin-Deceuninck), Gianmarco Garofoli (Astana Qazaqstan).

David Gaudu (FDJ) passe à l’attaque. Un grand nom mais il a eu un mauvais Dauphiné et a près de sept minutes de retard sur le GC.

Campenaerts se lance très tôt, avec Franck Bonnamour (AG2R Citroën) et Martin Urianstad (Uno X).

Étaient hors

Le drapeau est agité et la dernière étape du Dauphiné est lancée. Ce devrait être une grosse bataille pour l’échappée compte tenu du parcours d’aujourd’hui.

Voici la ligne de départ un peu plus tôt, Jonas Vingaard en jaune aux côtés de Victor Campenaerts qui a gagné les pois avec son échappée en montagne en solo hier.

Avant de commencer, il est maintenant temps de rattraper son retard sur l’action d’hier. Rapport de l’étape 7, classement complet et plein de belles photos de montagne dans le lien ci-dessous.

Critérium du Dauphiné : Jonas Vingaard en solo pour la victoire au sommet de la Croix de Fer

Un autre départ bêtement tôt aujourd’hui et les coureurs roulent déjà. Ils sont maintenant dans la zone neutre et la course devrait commencer sous peu.

Bonjour et bienvenue pour la dernière journée du Dauphiné !

Nous avons un leader en fuite mais cette étape s’annonce tout de même alléchante, avec un final en trois cols suivi du plongeon dans Grenoble et le coup d’envoi des rampes horriblement raides de la montée de la Bastille qui surplombe la ville.

A lire également