Cavalli remet en question la tactique "d'interruption" de SD Worx lors de l'ouverture du Tour de France Femmes

Cavalli remet en question la tactique « d’interruption » de SD Worx lors de l’ouverture du Tour de France Femmes

Marta Cavalli (FDJ-SUEZ) a remis en question la tactique utilisée par SD Worx au sein du groupe de chasse qui s’est formé derrière la gagnante en solo Lotte Kopecky lors de l’étape d’ouverture du Tour de France Femmes. L’Italienne a déclaré qu’elle et ses coéquipières avaient tenté de poursuivre, mais leurs efforts avaient été « interrompus », ce qui rendait difficile de maintenir un rythme et de rester organisé.

« C’est le cyclisme. Parfois, ça n’a pas l’air juste, mais c’est le cyclisme, et ça fait partie du jeu », a déclaré Cavalli, qui n’a pas semblé bouleversée par la stratégie de SD Worx et a déclaré que son équipe allait maintenant se recentrer sur les étapes à venir avec un œil sur le Tourmalet lors de l’étape 7.

Kopecky faisait partie d’un groupe de tête sélectionné qui a émergé lors de la seule ascension catégorisée de la journée de la Côte de Durtol lorsqu’elle a lancé une attaque fulgurante, a montré qu’elle était la plus forte de la journée, ouvrant un écart de 41 secondes dans la descente et le rodage à Clermont-Ferrand pour remporter la victoire d’étape et le premier maillot de leader lors de la course de huit jours.

Dans le petit groupe de poursuite, on trouve le coéquipier de Kopecky Vollering avec Cavalli, Cecilie Uttrup Ludwig et Evita Muzic (FDJ-SUEZ), la championne en titre Annemiek van Vleuten et Liane Lippert (Movistar), Ashleigh Moolman-Pasio (AG Insurance-Soudal-QuickStep), Kasia Niewiadoma et Ricarda Bauernfeind, Elise Chabbey (Canyon-SRAM), Mavi Garcia (Liv Racing TeqFind), Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) et Ane Santesteban (Jayco AlUla).

Un deuxième groupe de poursuite comprenait Marlen Reusser et Lorena Wiebes de SD Worx, ainsi que Marianne Vos (Jumbo-Visma), reconnectées juste à 2 km de la ligne où Wiebes a remporté le sprint de groupe réduit pour la deuxième place.

Alors que certains se demandaient pourquoi il n’y avait pas de poursuite plus organisée parmi les autres équipes sur le terrain pour réduire l’écart avec Kopecky, Cavalli a suggéré que SD Worx perturbe la poursuite en bloquant leurs efforts.

« Vollering et Reusser ont commencé à interrompre notre travail, et ce n’était pas facile de garder un rythme et une bonne organisation. Ils l’ont fait pour permettre à Kopecky de garder l’écart et de s’assurer la première place, aussi parce qu’ils voulaient que notre rythme ralentisse pour permettre à Wiebes de revenir », a expliqué Cavalli, sa compréhension de la tactique utilisée par SD Worx en finale.

« C’est le cyclisme. Parfois, ça n’a pas l’air juste, mais c’est le cyclisme, et ça fait partie du jeu. On ne peut rien faire, juste profiter et essayer de faire notre travail. Ça a bien marché pour eux aujourd’hui, et j’espère que ce sera pour nous demain et les prochains jours. Nous sommes une bonne équipe, et nous essayons d’améliorer notre communication ; nous essayons de travailler ensemble et j’espère que ce sera bientôt payant. »

Cavalli revient sur le Tour de France Femmes après un horrible accident l’année dernière qui l’a forcée à abandonner et à subir une longue convalescence. Lors de la course de cette année, elle est l’une des trois prétendantes au GC de son équipe, avec Uttrupt Ludwig et Grace Brown.

Kopecky mène désormais la course avec 45 secondes d’avance sur sa coéquipière Wiebes et 47 secondes sur Charlotte Kool (Team dsm-firmenich).

« Pour l’équipe, nous avons d’autres ascensions comme le Tourmalet, et nous avons suffisamment d’espace pour combler cet écart lors des prochaines étapes », a déclaré Cavalli.

Bien qu’elle ait remis en question la tactique de SD Worx lors de la finale, Cavalli a félicité Kopecky pour son attaque gagnante sur le Durtol, ce qui, selon elle, était une impressionnante démonstration de force.

« Lotte Kopecky était très forte et personne ne pouvait la suivre. SD Worx est la plus grande équipe ici. Ils ont une si bonne composition, et nous le savions déjà hier. Mais maintenant, ils ont confirmé que ce serait le peloton contre SD Worx. J’espère que ce sera amusant, comme aujourd’hui. »

A lire également