Wout van Aert parcourt 111 km sur Zwift alors que la convalescence se poursuit après ses fractures

Wout van Aert parcourt 111 km sur Zwift alors que la convalescence se poursuit après ses fractures

Encore en convalescence des fractures qui l'ont exclu du Giro d'Italia en mai, Wout van Aert a été aperçu en train de parcourir ses premiers kilomètres depuis sa chute à Dwars et Vlaanderen fin mars.

Cet accident a vu le coureur de Visma-Lease a Bike souffrir de côtes fracturées, du sternum et de la clavicule, Van Aert faisant sa première déclaration publique la semaine dernière, lorsqu'il a annoncé son retrait de l'alignement de son équipe sur le Giro d'Italia.

Jeudi dernier, le Belge a déclaré qu'il n'avait pas pu reprendre l'entraînement et en effet, Van Aert n'avait pu se doucher pour la première fois qu'il y a un peu plus d'une semaine – environ 12 jours après sa chute à grande vitesse. Mais il semble que sa convalescence s'est accélérée ces derniers jours, le Belge ayant passé près de trois heures et demie en selle sur la plateforme d'équitation indoor Zwift.

Le dernier trajet public Zwift du joueur de 29 ans a été publié le 22 février et sa dernière activité Strava était une courte promenade après l'Amstel Gold Race dimanche, mais un coup d'œil au profil Zwift de Van Aert révèle un retour au vélo pour Van Aert.

Bien que ses courses individuelles puissent rester privées, ses statistiques publiques au cours des sept derniers jours indiquent que Van Aert a parcouru 111 km en trois heures et 28 minutes, affrontant 1 225 m de dénivelé positif en cours de route et brûlant huit tranches de pizza – selon Zwift. au moins.

Au cours des 30 derniers jours, Van Aert a parcouru 142 km au total sur Zwift, et étant donné la déclaration de Van Aert jeudi selon laquelle il n'avait pas encore pu reprendre l'entraînement, il est possible que ces 31 km supplémentaires aient été parcourus avant Dwars porte Vlaanderen le 27 mars.

Van Aert s'est moqué de lui-même dimanche, intitulant sa promenade Strava « Amstel bronze reflexion ». Le Belge n'a bien sûr pu participer à aucune Classique depuis sa chute à grande vitesse, et dimanche il aura vu Tom Pidcock (Ineos Grenadiers) se venger de sa deuxième place derrière Van Aert il y a trois saisons.

Les principaux objectifs du Belge pour le printemps étaient le Tour des Flandres et Paris-Roubaix, deux courses qu'il a été contraint de manquer, tandis que son plus grand objectif de la saison avait été de remporter des étapes au Giro d'Italia. Avec une clavicule, un sternum et de multiples côtes fracturés, tous ces rêves ont été anéantis en un clin d’œil.

« À ce stade, je ne peux pas m'entraîner du tout. J'essaie de faire mes premiers coups de pédale sur le vélo, mais pas assez pour pouvoir m'entraîner. C'est pourquoi nous avons pris la décision de ne pas prendre le départ du Giro d'Italia,  » Van Aert a déclaré dans une vidéo sorti jeudi dernier.

Reste à voir quels seront ses objectifs pour le reste de 2024, son objectif étant naturellement centré avant tout sur son rétablissement. Cependant, les Jeux Olympiques sont depuis longtemps dans les yeux de Van Aert et pourraient avoir une incidence sur son intérêt pour le Tour de France cet été.

Alors que le chef d'équipe Jonas Vingegaard n'a quitté l'hôpital que plus tôt dans la journée, après son propre accident malheureux à Itzulia Pays Basque, Visma-Lease a Bike aimerait certainement que Van Aert participe au Tour, mais ces décisions n'ont pas encore été prises.

Pour l'heure, les supporters du Belge et de son équipe seront juste ravis de revoir Van Aert en selle et pouvoir à nouveau rouler sur son vélo. Ils espèrent que ces kilomètres virtuels pourront bientôt se transformer en balades sur route ouverte alors que son retour continue de s'accélérer.

A lire également