Richard Plugge : Le départ de Merijn Zeeman, « instrumental », est une « très triste nouvelle » pour Visma-Lease a Bike

Richard Plugge : Le départ de Merijn Zeeman, « instrumental », est une « très triste nouvelle » pour Visma-Lease a Bike

Visma-Lease a Bike a démarré 2024 au sommet du monde du cyclisme. Ils avaient remporté les trois Grands Tours en 2023, avec trois coureurs distincts, et comptaient dans leur effectif plusieurs des meilleurs coureurs du peloton, prêts à partir à la recherche de plus de succès cette saison.

Cependant, trois mois après le début de l'année, l'équipe a subi un certain nombre de revers. Tout d'abord, Wout van Aert s'est écrasé avant le Tour des Flandres, fracassant ses objectifs en matière de Classiques et mettant le Giro d'Italia entre parenthèses.

Alors, Le champion Jonas Vingegaard a été grièvement blessé à Itzulia Pays Basque. Enfin, il est apparu que le directeur sportif Merijn Zeeman quitterait l'équipe à la fin de la saison.

Zeeman travaille avec Visma-Lease a Bike depuis 2013, avec encore 10 ans d'expérience chez DS avant cela, et a joué un rôle crucial dans l'évolution de l'équipe d'une équipe quelque peu intermédiaire à une super-équipe conquérante du Grand Tour. Il rejoindra le club de football AZ Alkmaar.

Pour Richard Plugge, directeur général de Visma-Lease a Bike, le départ d'un de ses collaborateurs clés est une grande perte, mais il a minimisé l'impact que cela aura sur l'équipe.

« Mais nous avons aussi toujours dit que personne n’est plus grand que l’équipe, aucun individu n’est plus grand que le collectif, nous devons donc nous assurer que le collectif est capable de combler les lacunes si des individus partent. C’est donc un peu ce que nous avons fait au cours des deux dernières années déjà.

« De plus, de mon point de vue, on ne sait jamais ce qui va arriver à quelqu'un, donc il faut être prêt en tant qu'organisation, car l'organisation doit continuer. C'est ce sur quoi nous travaillons déjà depuis quelques années, mais nous le ferons Je travaillerai également cette année, car il partira le premier octobre.

Au sujet des raisons du départ de Zeeman, Plugge ne se demanderait pas si le succès de l'équipe, culminant en 2023, pourrait rendre difficile la rétention du personnel alors qu'il cherche de plus grandes choses.

« Je ne pense pas », a-t-il déclaré. « Il a raconté lui-même l'histoire, sa façon de voir les choses, et après 12 ans, il est parfois temps de faire autre chose. Il voulait aller au football un jour. C'était son rêve de travailler un jour dans le football, et à un moment donné, il est temps d'y aller.

Le chemin du rétablissement de Vingegaard

La nouvelle est arrivée à un moment étrange pour l'équipe, la même semaine où Wout van Aert a raté ses plus gros buts de la saison et Jonas Vingegaard a subi des blessures, notamment des côtes cassées, une clavicule cassée et une contusion pulmonaire.

Plugge avait parlé à l'épouse de Vingegaard, mais pas au Danois lui-même, car le joueur de 27 ans fait face à une longue période de convalescence, à seulement 12 semaines du Tour de France.

« Il est trop tôt pour y réfléchir », a déclaré Plugge à propos de Vingegaard et du Tour, et de la question de savoir si leurs chances de remporter un troisième maillot jaune ont été affectées.

« Nous étudions son rétablissement et sa santé ainsi que celle de Wout. Nous ne pourrons en parler que dans une ou deux semaines, lorsque nous aurons une idée du moment où les choses iront mieux.

« La chose la plus importante pour le moment est qu'en tant qu'être humain, il se remette bien de toutes ces blessures. Nous devons d’abord voir comment cela évolue, puis nous pourrons réfléchir aux choses que vous avez mentionnées.

Gérer les attentes pour 2024

Après avoir accompli ce qu'ils ont fait l'année dernière, il y aurait toujours une certaine pression sur Visma-Lease a Bike pour produire des résultats dignes de l'une des équipes les plus grandes, les plus fortes et les plus riches du monde – voire répéter le triplé du Grand Tour.

« Nous savions que même si tout le monde n'était pas à l'hôpital, il serait quand même très difficile d'obtenir le même résultat que l'année dernière, car cela ne s'est jamais produit en cyclisme », a déclaré Plugge. « Donc, chaque année, nous examinons nos propres objectifs, et c'est ce que nous essayons d'atteindre. »

La manière dont ils ont fixé ces objectifs et ce qu’ils étaient est moins claire. Gagner la Flandre ou Roubaix en faisait certainement partie, et n'a pas été réalisé, mais Plugge a insisté sur le fait qu'ils progressaient encore.

« Ce que nous faisons, c’est essayer de nous fixer de nouveaux objectifs. Nous avons déjà gagné Paris-Nice et Tirreno-Adriatico, c'est aussi quelque chose que personne n'a fait auparavant, donc nous essayons de nous fixer nos propres objectifs.

« Pour y parvenir, nous nous assurons simplement que tout le monde comprend que gagner trois Grands Tours en un an est très difficile et que nous envisageons autre chose. Tout le monde comprend cela. »

Malgré le malheur de leurs deux plus grands pilotes, Plugge a tenu à souligner que cela n'empêcherait pas l'équipe dans sa quête continue du succès. Cela a été quelque peu prouvé à Paris-Roubaix, les jumeaux Van Dijke terminant tous deux dans le top 20, après que les convocations tardives de l'équipe aient encore bien représenté Visma-Lease a Bike dans les moments clés de la course.

« C'est ce qui est bon et ce qui est triste dans le cyclisme : vous récupérez vos affaires et avancez, vous passez à la course suivante », a-t-il déclaré. « C'est aussi ce que nous devons faire, nous sommes professionnels. »

Pour en savoir plus sur les dernières nouvelles du peloton professionnel, visitez notre page d’actualités sur les courses.

A lire également