L'étape 1 du UAE Tour Women frappe Longo Borghini avec une chute mécanique

L’étape 1 du UAE Tour Women frappe Longo Borghini avec une chute mécanique

Pour Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek), participer à l’UAE Tour Women est spécial, bien au-delà du simple port du dossard numéro 1 en tant que vainqueur de 2023. La course du Moyen-Orient marque également son retour dans le peloton après une longue période de maladie et de blessures, ayant dû abandonner les trois dernières courses auxquelles elle a participé – Giro d’Italia Donne, Tour de France Femmes et Tour de Romandie.

A un peu plus de 50 kilomètres de l’arrivée, le champion italien a heurté le pont dans une chute. Mais contrairement à l’année dernière, elle a eu de la chance et s’en est sortie avec seulement une petite coupure au bras, revenant facilement vers le peloton.

« Ce n’était qu’un petit accident sans conséquences. Et puis j’ai eu une petite crevaison à l’avant mais dans l’ensemble, rien de spécial », a confirmé Longo Borghini à Actualités du cyclisme après l’étape de 122 km.

Dès le début, le vent fort a provoqué une scission dans le peloton, les coureurs ont profité des opportunités pour attaquer et il y a eu plusieurs chutes. Finalement, tout s’est remis en place et Longo Borghini en a de nouveau fait partie.

«Ça fait plaisir d’être de retour. J’avais vraiment hâte d’y être. Je pense que j’ai vécu presque tout ce que l’on peut vivre en une saison, le tout sur une seule étape, mais je suis très heureux de revenir en course. »

Le champion d’Italie fait partie d’un grand peloton à seulement 10 secondes de la tête du classement général, repris dès le premier jour par la gagnante de l’étape 1 Lorena Wiebes (SD Worx-Protime).

Des attaques toute la journée – mais sans succès

Sans échelons, l’étape était plutôt marquée par plusieurs échappées. La cavalière la plus active était Yanina Kuskova (Tashkent City Women) qui a effectué un mouvement en solo, puis a fait le pont avec Gaia Segato (Top Girls Fassa Bortolo) après que sa première tentative ait été ramenée.

En remportant le deuxième sprint intermédiaire de la journée, Kuskova a pris la tête du classement U23 et du classement de sprint intermédiaire, remportant deux places sur le podium au port de Dubaï.

« Je suis très heureux de récupérer le maillot de jeune pilote. C’était mon plan pour aujourd’hui et je suis heureux que cela ait fonctionné », a déclaré Kuskova. Actualités du cyclisme avec son directeur sportif faisant office de traducteur entre l’anglais et le russe.

Pour l’avenir, Kuskova a un objectif pour le classement général : « J’aimerais garder un des maillots jusqu’à la fin de la course, mais je veux aussi être dans le top 20 du classement général. Je sais qu’il y a beaucoup de coureurs forts ici, un top 20 serait génial », a-t-elle déclaré.

En finale de l’étape, Claire Steels (Movistar Team) a été victime d’une chute, mais trois de ses coéquipières ont reculé pour aider leur leader du classement général à réintégrer le peloton.

Et alors que les trains de sprint se préparaient, Carina Schrempf (Fenix-Deceuninck) a tenté une dernière tentative de gloire. Le champion d’Autriche s’est élancé du peloton à 2,5 km de l’arrivée et avait un écart convenable mais a finalement été balayé à 700 mètres de la ligne, juste après le virage dans la ligne droite d’arrivée.

« Nous voulions attaquer en fin de finale si l’occasion se présentait. Les chances d’atteindre l’arrivée étaient très faibles avec le vent contraire dans la ligne droite d’arrivée, mais il faut avoir un plan et essayer de le mettre en œuvre, c’est ce que j’ai appris au cours de ma brève carrière cycliste », a expliqué Schrempf.

« Je l’ai fait, donc je suis content de l’effort. Je ne suis pas encore assez puissant pour le terminer, j’espère pouvoir m’améliorer encore au cours de la saison. Pour la première course de l’année, tout s’est bien passé, et nous avons également bien travaillé en équipe, c’est très important aussi. »

A lire également