Girmay bloqué par le choc d'Alaphilippe lors de la finale chaotique du Tour Down Under

Girmay bloqué par le choc d’Alaphilippe lors de la finale chaotique du Tour Down Under

Biniam Girmay a été contraint de freiner au lieu d’accélérer à la fin de l’étape 2 du Tour Down Under suite à un incident impliquant Julian Alaphilippe.

Le sprinter érythréen et Alaphilippe (Soudal-Quick-Step) étaient très appréciés pour l’étape courte mais vallonnée de Norwood à Lobethal avant que le néo-pro mexicain Isaac Del Toro (UAE Emirates) ne se présente officiellement au peloton du WorldTour.

«Je suis déçu parce que j’ai essayé de survivre jusqu’à la ligne d’arrivée», a déclaré Girmay après la course. « Et puis malheureusement dans les derniers 500 m j’ai heurté Alaphilippe, je pense son pied, et puis ma roue n’était plus droite, donc j’ai perdu beaucoup de vitesse à cause de ça et puis je n’ai pas pu faire mon sprint. Mais pour être honnête, je pense qu’aujourd’hui, les Émirats arabes unis étaient les plus forts.

Jusque-là, le coureur d’Intermarché-Wanty avait suivi à son rythme l’ascension finale de la montée de Fox Creek, ce qui a énervé certains sprinteurs, dont le leader de la course du jour, Sam Welsford (Bora-Hansgrohe).

« J’ai juste suivi mon propre rythme parce que je ne voulais pas m’exposer », a déclaré Girmay.

« Et puis je regarde mon ordinateur et je vois les prévisions de mes watts, mais j’ai bien survécu. À partir de là, la course était à plein régime, nous n’avions pas assez de gars à contrôler… »

Girmay a conservé la quatrième place derrière le duo Israel-Premier Tech Corbin Strong et Stephen Wells. C’était sa deuxième journée consécutive dans le mix, après une troisième place derrière Welsford et Phil Bauhaus (Bahrain Victorious) lors de la première étape. Le joueur de 23 ans est désormais en tête du classement par points et s’adressant à la presse mercredi, il a pris confiance en la nouvelle teinte bleu royal qu’il portera avant la troisième étape.

« Nous nous y attendions et je pense que demain sera une course plus facile », a-t-il déclaré, ouvertement sur son intention de ne pas quitter l’Australie les mains vides. « Nous avons encore beaucoup d’opportunités. Normalement, j’aime toujours porter le maillot à points, c’est pour cela que je travaille, donc je suis heureux aujourd’hui de porter ce maillot.

Obtenez un accès illimité à toute notre couverture du Tour Down Under et du Women’s Tour Down Under, y compris les reportages sur l’Australie, les dernières nouvelles et les analyses. En savoir plus.

A lire également