Egan Bernal et Tom Pidcock confirmés dans l'équipe Ineos Tour de France

Egan Bernal et Tom Pidcock confirmés dans l’équipe Ineos Tour de France

Egan Bernal reviendra sur le Tour de France pour la première fois depuis 2020 après avoir été confirmé dans la formation Ineos Grenadiers pour la course de cette année.

Tom Pidcock, vainqueur à l’Alpe d’Huez l’an dernier, partage la tête d’affiche de la formation avec le Colombien, tandis que l’Espagnol Carlos Rodríguez a été sélectionné pour sa première apparition sur le Tour après s’être classé septième au classement général de la Vuelta a España l’an dernier.

Daniel Martínez, Jonathan Castroviejo, Omar Fraile, Michal Kwiatkowski et le débutant Ben Turner complètent la sélection Ineos.

Bernal a raté la majeure partie de la saison 2022 après avoir subi des blessures potentiellement mortelles lors d’un accident d’entraînement à Bogota. Sa campagne 2023 a été interrompue par une blessure au genou lors de la Vuelta a San Juan de janvier et il s’est également écrasé au Tour de Hongrie, mais il a confirmé sa condition physique pour le Tour en se classant 12e au général au Critérium du Dauphiné.

« Faire mon retour sur le Tour a toujours été un objectif majeur pour moi. Je suis tellement excité de pouvoir vivre à nouveau chaque kilomètre de cette course », a déclaré Bernal.

« Je suis sûr que beaucoup de gens ont suivi tout ce qui m’est arrivé depuis mon accident en janvier de l’année dernière, et le cheminement que j’ai parcouru pour surmonter la plus grande épreuve de ma vie. Faire partie de l’équipe du Tour de cette année me rassure sur le fait que je suis sur le point de retrouver mon meilleur niveau.

Bernal est devenu le premier vainqueur colombien du Tour lorsqu’il a porté le maillot jaune à Paris en 2019, mais il a été contraint d’abandonner l’édition de l’année suivante en raison d’une blessure au dos.

Il a sauté le Tour 2021 après avoir remporté le Giro d’Italia cette année-là, tandis que sa saison 2022 a été ruinée lorsqu’il a subi des blessures, notamment des vertèbres fracturées, un fémur fracturé, une rotule fracturée et un poumon perforé lors de cet accident d’entraînement de janvier.

« Cette course est aussi pour moi l’occasion de montrer ma gratitude et mon engagement envers l’équipe qui m’a continuellement soutenue tout au long, de remercier chaque personne qui m’a aidée, des infirmières qui m’ont pris en charge à l’hôpital, des médecins, de mes amis , famille, coéquipiers et Ineos », a déclaré Bernal.

Bien que Bernal ait produit des performances encourageantes jusqu’à présent en 2023, il est peu probable qu’il puisse rivaliser avec les favoris Jonas Vingaard (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) pour la victoire finale au classement général en juillet.

Ineos – qui a remporté sept des huit Tours entre 2012 et 2019 – manque cette fois-ci d’un concurrent absolu pour la victoire. Geraint Thomas, qui s’est classé deuxième au classement général du Giro d’Italia, manquera le Tour et participera à la Vuelta a España, tandis que Tao Geoghegan Hart s’est cassé la hanche au Giro.

Plus tôt dans l’année, le manager Rod Ellingworth a suggéré que Martínez dirigerait le défi GC d’Ineos sur le Tour, mais ses récents résultats ont été décevants et l’équipe pourrait plutôt se tourner vers le débutant Rodríguez, neuvième au général au Dauphiné lors de sa première course depuis sa rupture. clavicule à Strade Bianche.

« Nous avons sélectionné un groupe passionnant de coureurs qui apportent un mélange de compétences et d’expérience », a déclaré Ellingworth. « La force de cette équipe résidera dans la façon dont nous aborderons la course et dont nous aborderons chaque étape avec les options dont nous disposons. »

Alors que Pidcock a indiqué son désir de viser le classement général du Tour à l’avenir, le Britannique semble prêt à chasser les victoires d’étape lors de la course de cette année alors qu’il cherche à s’appuyer sur des débuts notables en 2022 qui l’ont vu gagner au sommet de l’Alpe d’Huez en route vers la 16ème place au classement général.

« Je suis vraiment excité d’être de retour au Tour de France pour ce qui promet d’être encore trois belles semaines », a déclaré Pidcock.

« Gagner une étape emblématique et porter le maillot blanc en 2022 sont des souvenirs inoubliables, et cette année, je veux m’appuyer sur cela pour continuer à faire progresser ma carrière. Nous avons un groupe de coureurs passionnant et nous chercherons à courir avec intention et à être tactiquement intelligents, alors que nous exécutons les plans que nous avons développés en équipe.

Ineos Grenadiers pour le Tour de France 2023 : Tom Pidcock, Egan Bernal, Carlos Rodríguez, Daniel Martínez, Jonathan Castroviejo, Omar Fraile, Michal Kwiatkowski et Ben Turner.

A lire également