Amstel Gold Race : Marianne Vos sprinte vers la victoire alors que Wiebes célèbre trop tôt

Amstel Gold Race : Marianne Vos sprinte vers la victoire alors que Wiebes célèbre trop tôt

Marianne Vos (Visma-Lease a Bike) vient de devancer Lorena Wiebes (SD Worx-Protime) sur la ligne d'arrivée pour remporter l'Amstel Gold Race féminine, après que la cavalière de SD Worx s'est assise et a célébré trop tôt.

Un groupe assez important s'est présenté sur la ligne d'arrivée de la Classique Ardennaise raccourcie avec un sprint décisif. Wiebes avait l'air la plus rapide et s'est assise en pensant qu'elle avait gagné, mais un dernier lancer au bon moment de Vos lui a valu une deuxième victoire dans cette course.

Ingvild Gåskjenn a pris la troisième place pour Liv AlUla Jayco, après que Lidl-Trek ait raté le podium malgré le travail effectué pour ramener le break en finale.

Une échappée de trois coureurs composée de Ricarda Bauernfeind (Canyon-SRAM), Yara Kastelijn (Fenix-Deceuninck) et Eva van Agt (Visma-Lease a Bike) était absente dans les 30 derniers kilomètres et avait encore une minute d'avance à 6 km de l'arrivée, mais ont finalement été ramenés sur le Cauberg après une poursuite concertée depuis Lidl-Trek.

Après moins de 45 km de course, le peloton a été arrêté pendant plus d'une heure et lorsqu'il a redémarré, il n'a effectué que trois des derniers tours, ce qui correspond essentiellement à une course sur circuit de 55 km pour décider du jour.

« Eh bien, avec l'Amstel Gold Race, vous êtes toujours très excité, mais avec la section neutralisée pendant la course, vous savez qu'il y a des choses plus importantes dans la vie que le cyclisme », a déclaré Vos à l'arrivée.

« Pendant un moment, nous attendions tous et espérions de meilleures nouvelles, mais lorsque le redémarrage est là, vous devez vous concentrer à nouveau et vous préparer pour une grande finale.

« Vous savez que ça va être dur dès le nouveau départ et il y a eu des attaques complètes avec des gens qui voulaient entrer dans l'échappée. Avec Eva van Agt dans le trio, nous avions une bonne cavalière là-haut, donc c'était une situation parfaite pour nous. Ensuite, il faut encore se concentrer une dernière fois sur le Cauberg et l'équipe m'a mis dans une très bonne position et puis le sprint final a été spécial.

Au sprint, même Vos a douté de ses chances dans les derniers instants, mais a poussé jusqu'à la ligne pour remporter sa troisième grande victoire du printemps.

« J'étais enfermée avec Lorena Wiebes sur la gauche et je pensais que nous n'allions pas ressortir, mais ensuite Lorena a trouvé un espace et évidemment elle était trop tôt pour célébrer », a-t-elle déclaré.

« Je voulais juste continuer. Seulement sur le saut, j'avais plus de vitesse donc je pensais que j'aurais pu l'avoir mais bien sûr c'est dommage pour Lorena, mais je suis content de la victoire. »

La modification du parcours permet une course offensive autour du Limbourg

Avant la longue neutralisation, il ne s'était pas passé grand-chose en début de course. Une seule attaquante s'est éloignée après 10 km, sous la forme d'Anne Knijnenburg (VolkerWessels), mais elle a été rapidement ramenée.

Clara Emond (EF Education-Cannondale) et Quinty Schoens (VolkerWessels) ont été les suivantes à attaquer et ont pris un petit écart, juste avant l'arrêt de la course.

Après 45 km, la course a été arrêtée et est restée arrêtée pendant un peu plus d'une heure alors que les services d'urgence de la course traitaient d'un accident avant la course, où un motocycliste de la police avait été heurté par une voiture sur le Bergseweg, la troisième montée de la journée. . Pendant ce temps, les organisateurs de la course ont travaillé sur un réacheminement de la course et ont finalement proposé un parcours très différent et raccourci pour les femmes.

Se remettant en mouvement après plus d'une heure, le peloton a roulé, toujours neutralisé, jusqu'à la ligne d'arrivée à Valkenburg, où il est ensuite reparti, n'effectuant que trois tours de la boucle finale – au lieu des quatre prévus – et manquant plus de 40 km et plusieurs tours. montées dès le rodage, pour un total de 55 km restant à parcourir. Le dernier tour, dont la finale est légèrement différente, a également été modifié, portant la distance totale de 158 km à un peu moins de 100 km.

Emond et Schoens n'ont pas été réintégrés en tête, la course repartant essentiellement de zéro avec seulement 55 km à parcourir, ce qui en faisait un type de course très différent. Le peloton courait à plein régime dès le départ, avec des attaques et des agressions commençant dès qu'ils touchaient le Geulhemmerberg, mais rien n'était clair au milieu du rythme élevé.

Arrivant pour la première fois sur le Cauberg à 40 km de l'arrivée, Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) a lancé une grosse attaque, dispersant immédiatement la course alors qu'elle était très groupée. La décision de l'Italien a attiré un groupe de six personnes, avec Demi Vollering (SD Worx-Protime), Amber Kraak (FDJ-SUEZ), Anna Henderson (Visma-Lease a Bike), Elise Chabbey et Kasia Niewiadoma (toutes deux Canyon-SRAM) la rejoindre.

En franchissant la ligne d'arrivée pour la première fois, ce groupe solide avait 10 secondes d'avance et semblait difficile à rattraper, mais le travail de Movistar et d'AG Insurance-Soudal les a bloqués sur le Geulhemmerberg, et tout était à nouveau ensemble.

Une contre-attaque s'est produite assez rapidement, cette fois composée de Ricarda Bauernfeind, Yara Kastelijn et Eva van Agt. En tant que groupe légèrement moins menaçant, ce trio n'a pas été fermé tout de suite et a accumulé une avance de plus d'une minute étonnamment rapidement avec Anouska Koster (Uno-X Mobility) poursuivant entre les deux.

Les attaques dans le peloton ont repris sur le Bemelerberg, mais n'ont pas encore vraiment entamé l'avantage des leaders. Sur les routes étroites du Limbourg, il était difficile pour les équipes de vraiment s'organiser dans la course-poursuite, et assez facile pour les équipes de bloquer la route si elles le souhaitaient.

En approchant à nouveau du Cauberg, le peloton était en pleine avance, avec Lidl-Trek et SD Worx-Protime en tête alors qu'ils entamaient la montée, ce qui a commencé à réduire l'écart. Longo Borghini a de nouveau attaqué près du sommet, Vollering la poursuivant alors que la course approchait des 20 km à parcourir, et les choses se sont à nouveau regroupées malgré les meilleurs efforts de Lidl-Trek.

Cela signifiait qu'à partir du dernier tour, les leaders avaient encore 25 secondes d'avance, mais le peloton était clairement motivé pour clôturer cet avantage, avec Ellen van Dijk (Lidl-Trek) prenant la tête avant de passer le relais à Amanda Spratt dans la montée suivante. . L'élan a semblé s'essouffler sur le plat, cependant, et il semblait difficile de savoir si le peloton serait capable de ramener les leaders avec seulement deux montées à faire et l'écart ramené à une minute.

Sur le Bemelerberg, Van Agt a tenté d'attaquer depuis l'échappée mais n'a pas vraiment pu faire la différence, tandis que derrière le seul mouvement notable se trouvait une accélération d'Ella Wyllie (Liv AlUla Jayco) tandis que SD Worx et Lidl-Trek étaient sinistrement silencieux. dans leurs tentatives de poursuite.

A 5km de l'arrivée, l'écart a fini par se réduire, assez rapidement une fois Lidl-Trek regroupé en tête, et tout semblait se jouer sur le Cauberg. En arrivant dans la montée, le peloton était sur les talons de l'échappée, et c'est Spratt qui a réduit l'écart à 2 km de l'arrivée.

Une fois l'échappée rattrapée, ce sont Niewiadoma, Vollering, Longo Borghini, Wiebes, Vos et Labous qui se trouvaient en tête du groupe assez nombreux qui a survécu dans la montée. Alors que la route se stabilisait et qu'un si grand peloton restait, il est devenu clair qu'il s'agirait d'un sprint vers la ligne, et Vollering a pris l'avant pour prendre la tête de Wiebes. La Néerlandaise s'est ouverte sur le côté gauche de la route et semblait être la plus rapide, mais alors qu'elle se redressait à quelques mètres de la ligne, Vos a accéléré vers l'intérieur et a lancé son vélo pour remporter la victoire.

Le prometteur Norvégien Ingvild Gåskjenn a suivi le volant de Vos pour prendre la troisième place devant Pfeiffer Georgi (dsm-firmenich PostNL) tandis que Longo Borghini a pris la cinquième place, le meilleur résultat de Lidl-Trek après avoir travaillé dur en finale.

Visitez notre page Courses pour plus de rapports, de résultats et de nouvelles de la plus grande course masculine et féminine.

A lire également